منتدى بنات زمردة
مررحبا بزوارنا الكرام اذا كنت عضو فسارع بالدخول لاننا اشتقنا اليك و اذا كنت زائر فسارع بالتسجيل حتي لا يفوتك المرح و الابداع


منتدانا يرحب بكل اعضائه و زواره نتمنى للجميع قضاء اجمل الاوقات معنا
 
الرئيسيةبوابة البناتالتسجيلدخول
اهلا وسهلا فيكم معانا ان شاء الله يعجبكم المنتدى وتستمتعوا

شاطر | 
 

 tfvgfdsgdsc

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
faditzi
زائر
avatar


مُساهمةموضوع: tfvgfdsgdsc   الجمعة ديسمبر 17, 2010 8:45 pm

INTRODUCTION ET DIVISION DE L’ANATOMIE par PATURET G.



L’ANATOMIE (gr. anatomia, dissection) est la science qui a pour objet l'étude de la constitution des êtres organisés ; l'anatomie humaine est la branche qui traite de celle de l'homme.

L'étude de l'anatomie humaine est d'un intérêt et d'une portée pratique considérables, car elle intéresse non seulement le médecin et le chirurgien, mais aussi l'artiste, le biologiste, le physiologiste, l'anthropologiste; mais c'est avant tout la science de base, la science fondamentale des études médicales, celle sur laquelle repose l'étude de la physiologie, de la clinique et de la technique chirurgicale.



DIVISION DE L'ANATOMIE



L'Anatomie humaine comprend sept branches, à savoir :

1- L'ANATOMIE DESCRIPTIVE, c'est-à-dire celle qui a pour but l'étude des différents organes et appareils qui constituent le corps humain (anatomie explicative); c'est la branche des sciences anatomiques la plus vaste et la plus étendue; aussi est-ce cette partie de l'anatomie humaine qui est étudiée d'une manière très particulière.

2- L'ANATOMIE RÉGIONALE OU TOPOGRAPHIQUE, qui étudie plus spécialement les rapports des organes entre eux, la projection des organes sur le squelette, ainsi que les différents plans constitutifs d'une même région; envisagée du point de vue de ses applications à la médecine et à la chirurgie, c'est l'anatomie dite médico-chirurgicale.

3- L'ANATOMIE STRUCTURALE ou DE TEXTURE (histologie) qui traite de la structure et de l'architecture microscopique de nos différents tissus et organes.

4- L'ANATOMIE DU DÉVELOPPEMENT de l'organisme qui comprend deux parties :

a) d'une part, l'embryologie, elle-même subdivisée en deux phases, à savoir :

a1) l'embryogenèse ou embyogénie (gr. embruon, embryon et gennan, engendrer) qui étudie la formation de l'embryon ;

a2) et l'organogenèse qui étudie le développement et les rapports des organes embryonnaires in utero;

b) et, d'autre part, l'étude des organes et leurs rapports respectifs pendant la période de la croissance (anatomie des âges), c'est-à-dire depuis la naissance jusqu'à l'état adulte; cette branche de l'anatomie, trop souvent négligée, est d'un intérêt capital pour le pédiatre ainsi que pour le professeur d'éducation physique.

5- L'ANATOMIE ARTISTIQUE, ou DES FORMES EXTÉRIEURES DU CORPS HUMAIN, dont l'étude est plus spécialement destinée au sculpteur, au peintre, au modeleur et au graveur.

6- L'ANATOMIE COMPARÉE qui étudie dans la série animale les transformations successives que subissent les êtres vivants, soit dans leur morphologie, soit dans les parties constituantes de leurs organismes.

Elle comprend elle-même deux branches :

a) l'ontogenèse ou ontogénie (gr. je deviens) qui a trait aux transformations subies par l'individu depuis la fécondation de l'oeuf ou zygote jusqu'à l'être achevé;

b) et la phylogenèse (du gr. phûlon, tribu et genesis, origine) qui a trait aux transformations de toutes les espèces animales et végétales existantes sur terre.

7- L'ANATOMIE ANORMALE, qui comprend elle-même deux parties :

a) l'étude des anomalies : les unes réversives ou de régression, les autres progressives ou de perfectionnement ;

b) et l'étude des monstruosités ou tératologie (du grec, étude des monstres) ; dans cette branche rentrent toutes les modifications anatomiques qui s'écartent du type normal ou spécifique ; elle intéresse à la fois l'embryologie et l'anatomie proprement dite.

8- L'ANATOMIE DES MENSURATIONS ou ANTHROPOMETRIE OU BIOMETRIE DES ANGLO-SAXONS est la mesure des dimensions linéaires et angulaires de toutes les parties du corps, la mesure des poids des organes et des individus, la mesure de la taille en fonction de l'âge et du sexe, auxquelles sont associées les études statistiques de validité et de fiabilité. Ces mesures concernent les corps de cadavres et le vivant.



PATURET G. Traité d’anatomie humaine. Tome 1. Ostéologie, arthrologie et myologie. Masson éditeur. Paris 1951. (Texte modifié).



L'ANATOMIE ET SES SUBDIVISIONS par RONAN O’RAHILLY



L'anatomie est la science de la structure du corps. Sans précision, ce terme s'applique habituellement à l'anatomie humaine. Ce mot dérive indirectement du grec anatome, terme formé d'ana, qui signifie à travers et de tome, qui veut dire couper (à rapprocher des mots tome et microtome). Du point de vue étymologique, le terme dissection (dis- signifiant écarté, séparé, et secare, couper) est l'équivalent latin du grec anatome.

Vésale, dans sa préface du De fabrica (1543), écrivait: « L'anatomie devrait absolument être considérée comme la seule base solide de tout l'art de la médecine et sa prémisse essentielle. »

De plus, on oublie fréquemment que l'étude de l'anatomie familiarise l'étudiant en médecine avec la plupart des termes médicaux.

L'anatomie « est à la physiologie ce que la géographie est à l'histoire» (Fernel), c'est-à-dire le point de départ de l'enseignement à venir. Bien que la substance de l'anatomie soit la structure, la structure et la fonction doivent toujours être considérées ensemble. De plus, par l'intermédiaire de l'anatomie artistique et radiologique, l'accent doit être mis sur l'anatomie fonctionnelle.

Il convient d'inclure aussi dans l'anatomie fonctionnelle l'anatomie endoscopique (utilisant divers « -scopes ») et l'anatomie scintigraphique (délimitation des organes par examen aux radio-isotopes) ainsi que d'autres variétés particulières (ultrasoniques et thermographiques).

Comme un auteur le soulignait: « Je ne puis assez fortement vous montrer la valeur et l'intérêt de cet aspect plutôt négligé de l'anatomie [de surface]. Plus d'un étudiant se rend compte pour la première fois, au lit du malade ou devant la table d'opération, de l'importance de cette anatomie qu'il a si mal ou si peu prise en considération. » (1) ( S. E. Whitnall, The Study of Anatomy. Arnold, Londres 4e éd., 1939. Une esquisse valable d'anatomie clinique a été tracée par 1. M. Thompson, Canad. med. Ass. J., 54 : 33, 1946 )

Les méthodes classiques de l'examen clinique et l'utilisation des différents «scopes» (du grec skopein, examiner) - par exemple stéthoscope, ophtalmoscope - doivent être enseignées aux cours d'anatomie. « Les études radiologiques parachèvent la compréhension du caractère mobile de l'anatomie et de la physiologie du vivant» (A. E. Barclay) et l'importance des variations doit être constamment présente à l'esprit.

D'après les dimensions des structures étudiées, l'anatomie est généralement divisée 1) en anatomie macroscopique ou anatomie proprement dite, et 2) en anatomie microscopique ou histologie. Les termes anatomie microscopique et histologie sont maintenant utilisés de façon synonyme.

L'anatomie est la science de la structure du corps. Sans précision, ce terme s'applique habituellement à l'anatomie humaine. Ce mot dérive indirectement du grec anatome, terme formé d'ana, qui signifie à travers et de tome, qui veut dire couper (à rapprocher des mots tome et microtome). Du point de vue étymologique, le terme dissection (dis- signifiant écarté, séparé, et secare, couper) est l'équivalent latin du grec anatome.

Vésale, dans sa préface du De fabrica (1543), écrivait: « L'anatomie devrait absolument être considérée comme la seule base solide de tout l'art de la médecine et sa prémisse essentielle. »

De plus, on oublie fréquemment que l'étude de l'anatomie familiarise l'étudiant en médecine avec la plupart des termes médicaux.

L'anatomie « est à la physiologie ce que la géographie est à l'histoire» (Fernel), c'est-à-dire le point de départ de l'enseignement à venir. Bien que la substance de l'anatomie soit la structure, la structure et la fonction doivent toujours être considérées ensemble. De plus, par l'intermédiaire de l'anatomie artistique et radiologique, l'accent doit être mis sur l'anatomie fonctionnelle.(*) Comme un auteur le soulignait: « Je ne puis assez fortement vous montrer la valeur et l'intérêt de cet aspect plutôt négligé de l'anatomie [de surface]. Plus d'un étudiant se rend compte pour la première fois, au lit du malade ou devant la table d'opération, de l'importance de cette anatomie qu'il a si mal ou si peu prise en considération. »1

Les méthodes classiques de l'examen clinique et l'utilisation des différents «-scopes» (du grec skopein, examiner) - par exemple stéthoscope, ophtalmoscope - doivent être enseignées aux cours d'anatomie. « Les études radiologiques parachèvent la compréhension du caractère mobile de l'anatomie et de la physiologie du vivant» (A. E. Barclay) et l'importance des variations doit être constamment présente à l'esprit.

D'après les dimensions des structures étudiées, l'anatomie est généralement divisée 1) en anatomie macroscopique ou anatomie proprement dite, et 2) en anatomie microscopique ou histologie. Les termes anatomie microscopique et histologie sont maintenant utilisés de façon synonyme.

Il convient d'inclure aussi dans l'anatomie fonctionnelle l'anatomie endoscopique (utilisant divers «scopes ») et l'anatomie scintigraphique (délimitation des organes par exa­men aux radio-isotopes) ainsi que d'autres variétés particulières (ultrasoniques et thermographiques).

Le mot histologie est dérivé des mots grecs histos, membrane ou tissu, et logos, discours, étude. Bien que ce travail se rapporte principalement à l'anatomie macroscopique, les deux aspects seront étudiés en étroite liaison.

Le corps doit être considéré non seulement dans sa forme définitive, mais aussi en cours de développement. L'embryologie est l'étude de l'embryon et du fœtus, c'est-à-dire l'étude du développement prénatal. Celui-ci continue après la naissance; aussi l'expression anatomie du développement peut englober les croissances pré- et post-natales. L'anatomie infantile est l'étude de la structure de l'enfant. L'étude des malformations congénitales constitue la tératologie. En général les travaux se rapportant à l'anatomie humaine sont classés soit par systèmes (Le terme système est employé pour désigner un groupe de structures et d'organes consacrés à la même fonction),.(squelettique, musculaire, digestif), soit par régions utilisant les principales subdivisions du corps (tête et cou, membre supérieur, thorax, etc.). Après avoir donné des généralités à propos de chaque système dans une série de chapitres introductifs, nous aborderons le reste selon une approche par région. L'étude régionale a été surtout adoptée parce que la plupart des enseignements pratiqués en anatomie humaine s'appuient sur des dissections de régions. Cette anatomie est fréquemment désignée sous le nom d'anatomie topographique.

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
براءة طفلة
المديرة
المديرة
avatar

صورتيــ رالرمزيهــ|~ :
الجنسًـِـِ |~ : انثى عًدد مشآاركتي|~ : 140
نقاطيــ|~ : 185
نشآطيــ•|~ : 0
تآاريخـِـِ التسَجيلـِـِ•|~ : 15/01/2011
آلمٍوقعـِـِ•|~ : منتديات بنات زمردة
المزاآجـِـِ•|~ : مظطرب

مُساهمةموضوع: رد: tfvgfdsgdsc   السبت يناير 22, 2011 2:15 pm

merci 120/60/smiles/713117.gif" alt="524755" longdesc="2" />


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
tfvgfdsgdsc
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى بنات زمردة  :: ...|سجل الزائرات|...-
انتقل الى: